L’étrangère sur la rue 

Je suis l’incompréhensible. Je suis l’étrangère sur la rue. Je me sens tellement étrangère à ces choses la. Ou est passe mon passé ? Mon présent ? Mon futur ? Je ne suis plus que souffrance et douleur. Je suis devant l’incohérence que mes mots traduisent. C’est l’incompatibilité de la vie. Le bonheur ne me correspond pas. Le bonheur vous prend pas derrière et vous poignarde. Le bonheur n’est il pas l’invention de l’homme ? En réalité à quoi bon ? Insensé. Tout est insensé. La vie n’est rien. La vie n’est que le vent fort d’une tornade, c’est le malheur du bonheur. Le combat entre le faisable et l’infaisable. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s